Exposition photos "Visions"

Bonjour à tous !
Je suis heureuse de vous présenter ma nouvelle expo photo "Visions" . Je vous explique ma démarche en commençant par un texte.
Je vends les photos sur différents supports et en différentes tailles:
- sur plexiglass 4mm : - 88€  en 45x30 cm

                                 - 111 € en 60x40 cm
                                 - 222€ en 80x55 cm
- sur PVC 5 mm:  - 77€  en 45x30 cm

                          - 111 € en 60x40 cm
                          - 211€ en 80x55 cm


- photo 15x20 cm : 33€

- vous avez un projet ? Poster, bâche, sous cadre.... devis sur demande

 

Visions

 

La première étape du travail implique une cueillette en milieu naturel c'est à dire dans un cadre paysagé ; Ce peut être un paysage travaillé comme le jardin ou libre en pleine nature. Quel qu'il soit, l’œil ici ne s'attachera pas à l'architecture du lieu dans son ensemble, il cherchera à capturer des bribes éphémères : il s'agit de rencontres d'éléments constituant d'autres éléments, à un moment donné : une heure, une saison, un endroit...

Par exemple, des cynorhodons rouges devant un tronc de pin – ou une eau gelée emprisonnant des brins de graminées séchées et reflétant un ciel très nuageux. Toutes ces rencontres à la fois discrètes ou écrasantes constituent la chair d'un paysage traversé à l'instant T. Le regard cherche dans l'infini des conjugaisons, des accroches prometteuses.

La photo première capture l'extrait de nature : Vision 1

 

La deuxième étape revisite la cueillette et l'utilise comme une matière première. A partir d'un processus appelé effet miroir, la matière est ré-articulée une ou plusieurs fois. La photo initiale sera présentée puis considérée que ce soit dans sa totalité, partiellement ou sous un certain angle. L’œil cherche alors une arrivée picturale où la matière est libérée de ses premiers repères de formes et donne naissance à des présences sous-jacentes : Vision 2

 

La troisième étape travaille la définition des contrastes et propose une position de l'image : c'est l'offrande donnée au regard. L'orientation commence à prendre partie dans la lecture de ce nouveau monde.

La ligne miroir crée un retour au centre, c'est là d'où tout part et tout revient comme le point d'intersection du signe infini . Elle tend comme des ailes de papillon des images dans une symétrie « trans-parente ». Il peut creuser un centre avec force comme jouer avec deux faces compagnes. Tel un corps d'Homme, droite et gauche forment ensemble l'unité : Vision 3

 

Le regard de chacun pourra prendre le temps de rentrer dans chaque photo et laisser venir à lui des présences dans de nouveaux paysages.

 

Ici, des textes possibles accompagnent des images et convoquent des mots dans ce nouvel espace

 

 

Texte : Séverine Salesa et Eric Jousselin